le brule

LA TRUFFIERE

Le lieu où se produit la truffe est un espace généralement dénudé autour d'un arbre que l'on nomne " le brûlé " ou " rond de sorcière" où subsistent que quelques plantes propres à la production truffière.

LA PLANTATION

Le déclin de la production truffière qui est passée de 1500 tonnes en fin du XIX siècle à 50 tonnes de nos jours, est dû à la perte des troupeaux ovins et caprins et à l'agriculture intensive, sa mécanisation et son utilisation irresponsable de pesticides. Les dernières truffières sauvages ont été détruites par quelques imbéciles intéressés par un gain facile sans lendemain, qui les ont piochées en les rendant stériles.

 

La plantation De gros efforts de plantation ont eu lieu avec des fortunes diverses. On ne cultive pas la truffe mais sa plante hôte, généralement des variétés de chêne verts ou blancs et plus rarement du noisetier. Ma plantation est 50% verts et 50% blancs. Le vert rentre plus rapidement en production mais est plus sensible au gel. Avec nos sols pauvres et en l'absence d'irrigation les premières truffes sont récoltées entre 10 et 20 ans. La production est plus tardive, mais pérenne, si l'on prend garde de ne pas laissé le milieu se fermer.

Depuis les années 1970, un procédé de mycorhization des racines à été élaboré par l'INRA de Clermont-Ferrand, assurant des revenus juteux aux pépiniéristes exploitant la licence. Notons qu'il s'agit d'un progrès, mais loin d'une certitude de production à terme. On arrête pas la technique, un procédé de clonage a été mis au point et on vous propose des plants de tuber magnatum, la truffe blanche du Piémont. Bonjour les déceptions.

La réalisation de la truffière est délicate, du choix de la parcelle d'un pH compris entre 7,5 et 8,5, de la densité des arbres, de la conduite de la plantation (travaille du sol, taille, irrigation...). Je ne m'étendrais pas sur se sujet de nombreux ouvrages trés bien écrits sont disponibles. SUITE